La visualisation, le pouvoir absolu ?

 

Ok, c’est le début d’année, vous avez certainement reçu vos ojbectifs et comme moi, vous cherchez une méthode pour arriver à les réaliser.
En cherchant sur google “comment apprendre à réussir mes objectifs”, je suis tombé sur un truc de fou furieux.  La technique de visualisation positive.  Vous avez certainement lu comme moi, que visualiser une situation , amènerait cette situation à se réaliser.  Alors ok, vous allez me dire:
– Philippe t’as fumé le câble de ta souris (oui, je suis très oldschool et j’ai encore une souris avec câble).  C’est quoi ce délire ?  Tu penses que rien qu’en visualisant un truc ça marche ? 
– Alors Oui et Non 
-Comment ça Oui et Non ? Attends, c’est oui ou c’est non faut savoir.
 
Ok alors on en parle 🙂 je vais être très clair . Je suis désolé mais si vous essayez juste la visualisation comme cela et ben cela ne marchera jamais.  
 

La visualisation, c’est quoi ?

On utilise tous, la visualisation et tout le temps.  On le fait sans s’en rendre compte.  Le problème, c’est que souvent, on visualise des choses négatives comme par exemple: “Oh non, demain je dois encore aller à cette réunion, cela m’ennuie, car j’ai tellement d’autres choses à faire” ou vous visualisez des choses pour lesquelles vous n’avez aucun contrôle par exemple: “Oh , si je gagnais à la loterie, j’arrêterais de travailler, j’achèterais une nouvelle maison et une belle voiture”.  STOP ! Vous allez vous frustrer et vous n’allez pas avancer.  La visualisation est un outil puissant, que vous devez utiliser pour de bonnes choses et pas pour les mauvaises.  Visualiser, c’est imaginer avec conviction que vous allez réussir votre objectif.
 
 

Comprendre la visualisation positive

 

Si vous lisez mes articles, vous savez que je suis attaché aux émotions, pour être bienveillant, il faut travailler son intelligence émotionnelle.  Et bien c’est ce que nous propose la visualisation positive.  Pour visualiser, vous devez être persuadé que ce que vous allez faire va vraiment fonctionner.  Si vous vous dites, génial dans 4 ans je vais aux jeux Olympiques et je décroche une médaille.  Même si vous vous voyez sur le podium mais que cela fait 5 ans que le seul sport que vous faites c’est une partie de “Fifa” sur console avec votre fils, cela va être compliqué.  
 
et|icon_documents_alt|i

La visualisation c’est faire prendre conscience à votre inconscient que c’est possible.

Le pouvoir “Absolu” de l’inconscient

 

Il n’est pas aussi simple que cela de pratiquer la visualisation. Heureusement pour nous, il y a un truc.  Une arnaque en quelques sorte.  Savez-vous que l’inconscient peut gérer jusque 200.000 fois plus de choses que votre conscient. C’est plus que le rapport de taille entre une fourmi et la tour Eiffel.  C’est pour cela que même si vous avez l’intime conviction que cela va marcher mais que votre inconscient, lui, est certain que non et bien inconsciemment vous allez vous auto-saboter.  Le doute c’est votre inconscient qui vous transmet cette information.  Quand vous essayez une nouveauté, un nouveau jeu vidéo, un nouvel appareil électronique, bref tout ce qui est inconnu (par ex: apprendre à gérer une équipe) et bien votre inconscient, il a des doutes.  Et parfois vous vous dites, “Ah je me doutais que je n’allais par y arriver”, et bien c’est votre inconscient qui vous dis ” Tu vois, je te l’avais dit”.  Pour réussir, vous n’avez pas d’autre choix que de rallier votre inconscient à votre cause.   Vous devez lui montrer qu’il peut vous faire confiance et que vous êtes capable.  Si vous êtes victime du syndrome de l’imposteur c’est à cause de lui !  Il faut préparer doucement votre inconscient à croire en vous, en votre potentiel. Il faut lui montrer qui vous êtes.

et|icon_documents_alt|i

L’inconscient il ne croit que ce qu’il voit.

La puissance de la visualisation

 

Pourquoi, la visualisation fonctionne-t-elle si bien, sur les grands leaders, les grands sportifs, les grands musiciens ? Et bien c’est parce que leur inconscient y croit. Ils sont en accord avec leur inconscient parce qu’ils ont déjà démontré tout leur potentiel.  Pour leur inconscient, cela ne sera qu’une réussite de plus.  J’ai la chance de pratiquer un sport que j’adore et qui est le golf (ok alors tout de suite je vais stopper la polémique, “Si ! Le golf est un sport !” 🙂 ).  Savez-vous que la visualisation est pratiquée par les plus grands golfeurs?  Ils voient leur coup ainsi que la balle en vol et ils visualisent le moment où elle va rentrer en contact avec le sol de même que la distance qu’elle va encore parcourir en roulant. Mon prof de golf, me dit toujours que je dois visualiser le chemin de la balle. Alors, je n’y arrive pas encore car je suis trop optimiste dans mon imaginaire et mon inconscient n’y croit pas. Je dois revenir à un résultat plus modeste et crédible. C’est valable dans d’autres sports, comme le basket, le football, le cyclisme et même au-delà du côté sportif mais aussi du côté professionnel. 

Les objectifs S.M.A.R.T ou comment bien préparer sa visualisation

 

Avouez! On prend énormément de plaisir à cocher la case “Fait” dans notre to-do list de la journée.  Si vous êtes comme moi, on est un peu perdu quand on reçoit de son propre patron, une liste d’objectifs à remplir.  Normalement, les nouvelles méthodologies de travail en entreprise, suivent le modèle SMART en matière de définition des objectifs. Je pense que (probablement) JAMAIS on ne vous a parlé du pouvoir de visualisation ?  Comment les objectifs SMART vont vous aider à visualiser et inversement.  La première règle, c’est que vous devez prendre du plaisir au boulot.  C’est fondamental, avant d’être organisé , focus, consciencieux, débrouillard ,etc.. vous devez d’abord être heureux lorsque vous venez bosser. Comment prendre du plaisir? Et bien vous devez découper vos objectifs en tâches les plus petites possible et les plus simples possible.  Plus la tâche sera simple et claire pour vous, plus elle sera facile à réaliser plus votre inconscient réalisera que finalement vous êtes sur le bon chemin pour réaliser votre objectif et vous aurez ainsi plus confiance en vous et si avez confiance en vous vous éprouverez un sentiment de satisfaction=bonheur.

Diviser pour mieux régner

 

Divisez vos objectifs en petits objectifs plus simples.   En réalisant, vos petits objectifs, vous allez secréter de la dopamine qui est l’hormone de la motivation.  C’est comme une drogue (mais naturelle) qui va vous aider à avancer vers votre réussite.  C’est la méthode pour éviter de procrastiner et finir par régner sur votre inconscient.
 
Je vais prendre comme exemple la nouvelle gestion de mon équipe.
“Objectif : Développer les connaissances de chaque membre de l’équipe” 
C’est n’est pas très SMART comme objectif, alors je vais le transformer en SMART 
 
Voici l’objectif que je décris comme SMART “Je veux que dans 1 an, l’ensemble de mes collaborateurs soient en mesure de maîtriser 90% des outils que nous utilisons de manière journalière”
Analysons ensemble cet objectif : 
 
  • S pécifique : Un objectif/tâche  spécifique doit être clair.  Exemple d’objectif non spécifique-> les bonnes résolutions de début d’année. Je veux perdre du poids, arrêter de fumer, manger moins de sucre. Et bien cela ne marchera pas car votre cerveau a besoin d’informations claires et précises pour gérer la demande. Dites plutôt : je veux avoir perdu 10 kg  ou alors je veux manger un carré de chocolat 1 fois par semaine grand maximum. Ça c’est spécifique ! Maintenant vous prenez vos objectifs et vous devez les spécifier. Faites cela pour chaque objectif.  Il faut persuader votre inconscient que c’est possible.  Pour mon exemple, je vais dire (Je veux que tous  les collaborateurs puissent utiliser sans problèmes 90% de nos outils de gestion du parc informatique.)
     
  • M esurable : Un objectif / tâche est mesurable lorsqu’on a des valeurs claires et précises de l’objectif. Il faut pouvoir mesurer le résultat.  Comment mesurer le résultat et bien c’est un peu comme si vous demandiez à un inconnu de monter avec vous en voiture pour faire une petite balade et qu’à la fin de celle-ci vous lui demandez de mettre une cote sur votre style de conduite. Il va rester vague, c’est subjectif par contre demandez-lui de coter votre respect des limitations de vitesses , il va pouvoir le dire facilement (C’est mesurable).  Pour mon exemple, je vais dire : combien d’outils ou de logiciels sont maîtrisés 90% et je sais combien de collaborateurs j’ai dans l’équipe-> je pourrai donc déduire si l’objectif est accompli.
     
  • A tteignable: Un objectif / tâche est atteignable si vous sentez que c’est possible mais il faut qu’il soit aussi ambitieux.  Pour motiver les personnes, il faut les motiver et pour motiver les gens, il faut qu’ils puissent gagner et qu’ils aient envie de rejouer.  C’est le principe des jeux de casino.  Si les gens ne gagnaient jamais, plus personne ne jouerais au casino.  C’est parce qu’il est facile de jouer, et surtout qu’ils peuvent gagner, que les gens jouent.  Si vous dites à quelqu’un ok, je te donne 10euro pour marcher sur une planche de 20m sur 30cm qui flotte à 5m du sol. La plupart vont refuser, le risque est trop grand par rapport au gain.  Maintenant dites, je te donne 100 euros si tu marches sur cette même planche toujours à 5m, ils y en a qui vont le faire (Le rapport risque gain a changé).  Dites-leurs de nouveau , je te donne 100.000 euros pour marcher sur cette même planche mais à 600 mètres du sol …C’est trop ambitieux et leur inconscient va leur dire (‘Non le risque est trop grand ne le fais pas’). Pourtant , c’est la même planche et le gain est énorme mais les conditions ont changé et c’est l’inconnu.  Pour revenir à mon objectif: Définir un objectif atteignable c’est quelque chose d’ambitieux mais pas trop risqué.
     
  • R éaliste : Un objectif / tâche est réaliste si vous êtes en accord avec votre inconscient. Vous ne pouvez pas demander aux personnes de faire des journées de 15h pour pouvoir réaliser vos objectifs.  Vous devez savoir que certains vont y arriver plus facilement et rapidement que d’autres, il faut se baser sur le potentiel de vos collaborateurs moyens.  Vous pouvez donner des objectifs supplémentaires aux meilleurs et coacher les plus faibles mais vous devez valider que tous peuvent y arriver. Dans mon exemple: c’est pour cela que je mets 90% des outils.  C’est comme dans l’exemple avec la planche, vous savez que certains ne vont même pas tenter l’expérience et d’autres les plus fous vont aller chercher les 100.000 euros.  Donc il faut connaître vos équipes pour pouvoir être réaliste.
     
  • T emporel : Un objectif / tâche est temporel lorsqu’il a un début et une fin.  Si vous ne définissez pas de temps, vous ne mettez pas de degré d’urgence.  Vous devez définir un temps de réalisation car rappelez-vous, vous allez devoir visualiser vos objectifs.  Si vous avez un rendez-vous, il y a toujours une indication temporelle.  Quand vous allez travailler, vous savez que si vous arrivez à 20 heures il n’y aura plus grand monde au boulot.  C’est important pour votre inconscient d’avoir un délai pour pouvoir créer un visuel.   Dans mon exemple : je dis dans 1 an , c’est donc temporel. 
 
Quand vous avez défini des objectifs SMART.  Vous allez pouvoir visualiser plus facilement car vous aurez démontré à votre inconscient que vous avez tout prévu que c’est possible.

Respectez vos valeurs

 

Attention, vous devez définir vos objectifs SMART en respectant vos propres valeurs, c’est vous qui êtes responsable de vos objectifs.  Exemple: Si vous voulez développer un produit et le vendre, et que vous n’êtes pas certain de la qualité de vos produits et bien vous n’arriverez pas à les vendre (Auto-sabotage de l’inconscient sauf si vos valeurs sont de voler les gens 🙂 ) .

Apprenez et surtout apprenez

 

Vous allez devoir apprendre, vous former, trouver des solutions, bref sortir de votre zone de confort.  Pour chaque objectif, il y a un prix à payer. Vous allez devoir parfois chercher les ressources en vous.  Vous allez parfois souffrir, car cela ne sera pas toujours facile mais vous allez devenir une version tellement plus grande de vous-même.  Savez-vous que le fait d’apprendre, vous rend non seulement plus instruit mais aussi plus intelligent. 🙂

La visualisation au service de vos objectifs.

 

En quoi, la visualisation peut vous venir en aide pour réaliser vos objectifs (SMART).  Vous pouvez par exemple, vous  visualiser ou visualiser votre équipe en train de fêter la réussite d’un objectif.  Si au départ, vous ne voyez rien , alors vous êtes comme moi.  Ce n’est pas grave,  d’abord , sachez que la visualisation ne se limite pas à la simple vision, c’est bien plus que cela.  
VAKOG est un acronyme qui veut dire . (tester vous aussi : https://oserchanger.com/blogue_2/2016/08/15/test-vak/)
 
Visuel
Auditif
Kinesthésique
Olfactif
Gustatif.
 
Pour visualiser, vous aller utiliser tous vos sens et ainsi prouver à votre cerveau que c’est arrivé réellement , en effet le cerveau ne fait pas la différence entre ce qui est réel ou pas.  Vous allez ainsi conditionner votre inconscient que vous avez des victoires et que vous  êtes capables de réaliser de nouveau un objectif similaire et même si c’est la première fois. (Si ça c’est pas de l’arnaque 😉 ).  Perso, j’ai fait le test et je suis plus par ordre décroissant Auditif, Gustatif, Kinesthésique, Visuel, et pas très olfactif. Comment je sais que je suis auditif, c’est très simple, lorsque je joue au golf, si je viens de rater le trou de peu, et bien même si j’ai perdu face à un concurrent, je tape toujours la balle dans le trou même pour “du beurre” car ainsi je hack mon cerveau en lui faisant croire que je l’ai fait ! (Il a entendu le bruit de la balle qui tombe dans le trou).
Comme mon coté auditif est très développé , j’utilise cela pour entendre les gens qui me félicitent , les paroles bienveillantes.
On reparlera de VAKOG dans un prochain article.
et|icon_documents_alt|i
  • En résumé
  • Pour réussir ses objectifs, il faut les visualiser.
  • Pour visualiser, il faut faire prendre conscience à votre inconscient que c’est possible.
  • Pour lui faire prendre conscience, il faut définir des objectifs SMART que vous allez réaliser et ainsi rassurer votre cerveau.
  • Vous devez être en accord avec vos valeurs et être ambitieux pour ne pas vous ennuyer .
  • Vous pouvez utiliser le VAKOG pour visualiser.
  • Vous allez réussir vos objectifs et devenir le meilleur manager bienveillant du monde 🙂

Si vous avez aimé ou pas cet article merci de laisser un commentaire .

Si vous aimez cet article merci de partager en cliquant sur les boutons de partage.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •